• Facebook Social Icône
 

 01   Portfolio

 02   Avant-propos

AR

Je suis né, en France, la même année que la révolte populaire de mai, sur les terres historiques de la monarchie du 17ème siècle. De mon enfance passée en campagne, j’ai gardé un lien fort avec la nature. Presque 30 ans de vie francilienne ont fait de moi, un passionné de la vie urbaine. Je salue, chaque matin l’astre qui gouverne tout ; la pénombre venant, je chérie la solitude de l’oiseau de nuit. Je réfute les idoles et j’embrasse les sciences, preuve d’une universalité. J’ai la tête dans les étoiles et le regard tourné vers le réel. Mon épanouissement naît de ces équilibres. L’énergie du doute me fait avancer sur un chemin aux étapes incertaines mais je n’oublie jamais que le point est final.

Dans tout travail artistique, il y a de son auteur, une part autobiographique. La photographie s’est imposé comme l’outil évident de mon expression, le miroir de mes états d’âmes, en réaction à l’absurde, l’injuste mais aussi à la grandeur des sentiments. Mais j’avoue que les blessures ont marqué mon regard d’un trait pessimiste, parfois d’ironie. Je fais de mon infortune, un récit photographique.

J’ai travaillé dans tous les domaines du reportage, depuis une trentaine d’année. De la photographie de mode à l’illustration, des photographies scolaires aux cérémonies de mariages, des événements sportifs aux portraits d’enfants, de l’architecture au shooting studio ; j’ai aussi développé, au cours de ma carrière, une recherche plus personnelle. Je dévoile sur ce site, une partie de ce travail photographique.

"Égaré dans Paris" jette un regard critique sur la ville capitale. La distance, entre mes personnages et moi, m'éloigne du documentaire social, souvent mes "modèles" me tournent le dos, pourtant, c'est bien la condition humaine qui m'importe. Dans ce décor urbain, le ciel est rare et souvent nuageux ; j’emprisonne mes sujets, dans une construction quasi obsessionnelle, de lignes de fuite ou d'horizons bouchés, pour mieux signifier leur oppression. Paris, ville lumière, perd de son éclat en délaissant ses âmes errantes ; silhouettes aux corps voûtés qui semblent déchues d’un avenir commun. Je ne retouche pas mes photographies, j'interviens uniquement sur les contrastes et la luminosité ; je laisse les murs maculés de graffitis rageurs.

Bienvenue à Paname.

"Paris, la nuit" est le résultat de mes déambulations nocturnes. Peut-être les plus agréables, avec l'impression que la ville m'appartient et que le temps se fige.

C'est avec un regard amusé que je présente "Paris, la galerie pétrifiée". Une métropole qui devient un musée à ciel ouvert, dévorée par les hordes de touristes,  au dépens des citadins, chassés des quartiers populaires.

C'est un clin d’œil, avec "Paris à deux", où mes duos ne sont pas forcément amoureux, et souvent perdus. Enfin, "Paris, au naturel" est une dernière exploration, sur ce qu'il nous reste de notre environnement, dans cette jungle urbaine.

Vous avez un projet dans le domaine social, environnemental, scientifique ou artistique. Vous recherchez un photographe. N’hésitez pas à me contacter.

Vous êtes une agence de presse, une maison d’édition, un magazine ; j’ai à votre disposition une banque d’image et des récits.

 
 

 03   Contact

© 2020. Alain Rage. Paris.